Résumé du Wake-up Productive d'Eben Pagan (semaines 6-12)

Voici la suite du résumé de la série Wake-up Productive d'Eben Pagan. Nous allons voir ici les semaines 6 à 12 du programme.

SEMAINE 6 : Building routines that work 

  • Nous sommes des êtres "d'habitudes" que nous le voulions ou pas. Nous suivons, pour la plupart, des chemins qui nous opposent le moins de résistance (cf. Robert Fritz - The Path of Least Resistance). Comme des moutons, nous allons souvent là où la vie nous mène en prenant des habitudes. Mais est-ce vraiment notre choix? 
  • Changer ses habitudes en se disant qu'il faut se souvenir d'appliquer de nouveaux comportements amènes souvent à un échec. Il faut surtout pratiquer dès à présent de nouvelles routines consciemment et les pratiquer encore et encore. Faire les choses consciemment est quelque chose de très important. 
  • Certaines personnes qui étudient ce programme et veulent l'appliquer pour être productif, sont réticents à l'idée de devoir commencer chaque journée de travail par le même cycle 60/60/30 concentrés sur leur plus grosse opportunité, sur la chose la plus importante pour leur développement personnel. Mais si c'est une des choses les plus importantes dans votre vie, celle qui amène au maximum de résultats, comment ne peut-on pas avoir envie de s'y mettre vraiment? C'est souvent parce que nous ne voulons pas admettre consciemment que nous sommes des êtres d'habitudes. Mais si nous nous réveillons et que devenons conscient, que nous acceptons ce que nous sommes, nous pourrons enfin changer (Carl Gustav Jung / Carl Rogers). Et si nous acceptons que nous sommes des êtres d'habitudes, si nous acceptons faire demain ce que nous avons fait aujourd'hui, et qu'il est vraiment important pour nous de faire les choses les plus importantes pour nous, alors nous sommes en mesure de mettre en place des routines, des habitudes pour évoluer dans le bon sens. 
  • La "gravité des habitudes" : lorsque nous commençons une nouvelle routine, certaines parties de nous veulent éviter de la faire parce que c'est inconfortable, c'est nouveau, c'est bizarre, parce que certaines personnes ne vont pas aimer ça et vont peut-être nous désapprouver ou nous juger, nous embarrasser, etc.  Il faut combattre cette "gravité" qui nous retient en s'imposant ce que nous devons faire une certaine période de temps (30,60,90 jours…). 
  • Pour mettre en œuvre une routine qui marche, il est très important de la planifier dans le détail (Tony Shorts - Powerful Engagements). Les écrire sur le papier, les imaginer, puis visualisez comment les différentes actions vont pouvoir s'enchaîner et les mettre en pratique dans la réalité pendant 90 jours.

Il est aussi important de planifier les transitions entre les différentes actions d'une routine et d'avoir une rampe d'accès entre les routines, cela vous rendra les choses bien plus faciles (cf. rampe d'accès au rituel). Il est recommandé d'avoir une "on-ramp" et une "off-ramp" de 20 minutes chacune. 

Exercice : prenez un moment et écrivez toutes les étapes-clés qui peuvent vous amener à des résultats lorsque vous mettez en place les 50 premières minutes de votre premier cycle. Ecrivez tout la préparation de votre travail, l'agencement de votre zone de travail, etc. Ensuite organisez ces différentes composantes.

Exemple : 1. Eteindre mon portable, sortir de ma boîte mail ; 2. Ouvrir ma base de données et mon calendrier pour voir ce que je dois faire, qui je dois appeler, etc.  

 

SEMAINE 7: Getting out of the grey zone 

  • La Zone Grise (ZG) popularisée par Tony Shorts, est la zone de "multitasking". C'est lorsque nous sommes concentrés sur trop de choses et que nous nous ne faisons pas ce que nous devons faire en profondeur.

Exemple : quand vous êtes au travail, vous pensez à ce que vous devez faire chez vous; quand vous êtes chez vous, vous pensez à ce que vous devez faire au travail, quand vous devez dormir, vous pensez à ce que vous allez faire le matin, etc. 

  • Les gens qui ne savent pas sortir de la ZG ont tendance à en faire leur prison, c'est leur paradigme, leur modèle mental. Ils ont tendance à être de moins en moins productif et de plus en plus éloignés de ce qu'ils veulent vraiment. 
  • Vous devez vous demander : "Mais est-ce pratique de travailler sans interruptions, sans "multitasking"? Malheureusement non, ce n'est pas pratique. C'est un idéal à viser mais parfois nous sommes obligés de faire avec les interruptions et le "multitasking". Ce qu'il ne faut pas faire, c'est se laisser contrôler par les interruptions et le "multitasking". C'est à nous de les contrôler. 

Voici 2 idées qui vont vous permettre de contrôler les interruptions et le "multitasking"

  • Programmer les interruptions.

La plupart des interruptions ne sont pas tellement importantes. Si vous trouvez un moyen pour mettre des bâtons dans les roues à ceux qui veulent vous interrompre, beaucoup trouveront que la raison qui les avait poussés à vous interrompre n'était pas si urgente et vous interrompront plus tard.

Vous avez le choix de faire savoir à vos proches que vous ne souhaitez être interrompu dans votre travail que pendant certains moments et que s'ils veulent vous interrompre, ils peuvent le faire durant ces laps de temps. Vous pouvez faire en sorte d'être joignable à certains moments dans la journée et pas à d'autres. Vous pouvez, par exemple, laissez un message sur votre répondeur du style : "Bonjour, je ne peux pas prendre votre appel maintenant. Je suis joignable entre 11h et midi, entre 16h et 17h et dans la soirée chaque jour. Laissez-moi un message, je vous rappellerai durant ces laps de temps. Si c'est urgent, laissez-moi un email, je les consulte toutes les heures". 

Vous pouvez également ne pas répondre immédiatement à chaque sms ou email que vous recevez : cela permet d'éviter de conditionner ceux qui essaient de vous joindre à croire que vous êtes joignable tout le temps et que vous pouvez être interrompu tout le temps. Il est important de planifier également quand vous lisez vos mails et sms, et ne pas regarder tout le temps son mobile ou sa boîte mail.

  • Mettre en pratique un "multitasking" éclairé.

On ne peut échapper à notre époque au "multitasking". Mais on peut programmer son "multitasking" également. Il est important d'arrêter d'agir par réaction, par reflexe, mais d'agir par proaction.

Etre proactif n'est pas être réactif. Etre réactif, c'est attendre que quelque chose nous pousse à une action : on attend un email pour y répondre, on attend que quelqu'un nous appelle, on attend de nouveaux commentaires sur Facebook, etc. A force d'être réactif, nous pouvons en devenir dépendants. Etre proactif, c'est choisir quand on va répondre à ses messages, ses mails, ses commentaires Facebook et non plus agir en réaction à chaque nouveau message. Il est important de réserver précisément du temps pour le "multitasking". 

Il est très facile d'être distrait dans notre société. Voici 3 concepts importants :

  • N'être concentré que sur une chose à la fois.

Les 60/60/30 nous permettent d'agir dans ce sens et nous avons vu que même le "multitasking" peut se planifier consciemment.  La médiation peut nous aider également à relaxer son esprit et facilite la concentration.

  • Lorsque nous nous détendons, détendons nous vraiment.

Si vous n'êtes pas au travail, ne pensez pas au travail. Si vous faîtes une pause, relaxez-vous vraiment, etc.

  • Lorsque vous agissez pour une sphère précise de votre cerveau, concentrez-vous sur cette sphère.

Par exemple, vous êtes concentrez sur quelque chose de logique tel qu'apprendre des concepts utiles pour votre travail quand votre alarme sonne pour vous indiquer que vos 50 minutes sont terminées. Pendant 10 minutes, faîtes quelque chose de physique (stretching, yoga, etc.) ou quelque chose d'émotionnel (appelez un ami pour discuter). 

Exercice : fermez les yeux et imaginez la ZG de votre vie comme une grosse boule de choses mélangées. Dans cette grosse boule grise, il y a différents morceaux de différentes tailles et de couleurs différentes. Ces morceaux représentent tout ce que vous faîtes dans une journée. Un morceau sera répondre à vos mails, un autre sera dormir, un autre sera manger, etc.

Ce que vous allez faire, c'est essayer mentalement de classer tous ces morceaux en différentes piles. Par exemple, tous les repas seront dans une pile d'une certaine couleur, vos moments de siestes et de sommeil dans une autre pile, etc. Faîtes de même pour tous les morceaux de votre journée : classer par pile de couleurs et de tailles différentes.

Faîtes ça maintenant… (Et vraiment car c'est un processus inconscient important)

C'est fait? Très bien. Maintenant, concentrez-vous attentivement sur chaque pile, une à une. Et quand vous avez fini de vous concentrer attentivement sur une pile, faîtes une coupure avant de passer à la suivante, etc. Visualisez-vous complétement concentré sur une chose à la fois. 

Exercice : pour vous habituer à programmer vos interruptions et votre "multitasking", faîtes cette programmation demain sur un seul  cycle 60/60/30. Faîtes le avant votre premier cycle de 2h30 le plus important. Réservez un temps après ce cycle pour vos interruptions et votre "multitasking" et planifier le. Et quand vous ferez proactivement votre "multitasking" et vos interruptions, ayez conscience pleinement de ce que vous faîtes. 

  • Si ensuite vous vous sentez prêt à aller plus loin, ajouter un autre cycle 60/60/30 à votre journée après le premier. 

 

SEMAINE 8: Making high leverage a habit

 

  • Le but de ce programme n'est pas uniquement d'être plus productif et efficient dans ce que nous faisons mais également d'en avoir le plus de satisfaction possible. 

La pyramide de productivité.

  • Gain de "Lifetime Value" : faire de l'exercice, manger équilibré, se créer des relations qui pourront nous apporter professionnellement quelque chose dans le futur, se créer des relations fortes avec notre famille, etc.
  • Gain d'euros/heure importante : ce qui ramène réellement de l'argent, prospecter, faire de la relation-clients pour les convaincre d'acheter un de nos produits, etc.
  • Gain d'euros/heure : tout ce qui est administratif, organisationnel, etc.
  • Gain à zéro ou négatif : tout ce qui nous fait perdre notre temps, la malbouffe, s'inquiéter, avoir des EPI, etc. 

Exercice : faîtes une liste de ce que vous faîtes dans votre journée-type pour chaque élément de la pyramide. Entre 3 à 7 éléments pour chaque niveau de la pyramide de productivité.

 

  • Nous voulons donc que les 2 instances de productivité se chevauchent et qu'elles créent un futur à long terme qui combine dans la partie de votre vie professionnel qui vous donne le plus de récompenses : ce en quoi vous êtes bon et ce que vous aimez. 

Exercice : demandez-vous quelle est donc cette zone (X) ou votre talent naturel et vos priorités dans votre vie professionnel se chevauchent. Faîtes une liste de 2-3 choses où votre talent et vos priorités professionnelles se chevauchent.  

  • Maintenant que vous avez conscience de ces choses, mettez-les en haut de votre liste de choses à faire. Chaque jour, durant les premières heures de la journée, utilisez si vous le pouvez votre talent particulier au service de votre plus grande opportunité, pour augmenter votre gain de "Lifetime Value", pour augmenter votre gain d'euros/heure.  
  • Il est important également d'apprendre à se préparer à avoir du succès.

Apprenez à nettoyer votre "zone de travail" après avoir fini une partie d'un cycle 60/60/30 que cela soit au niveau personnel ou au niveau professionnel. Cela permet d'avoir les idées aux claires pour passer à un autre travail.

Exemple : vous venez de terminer de répondre par mail à vos clients et vous avez maintenant 30 minutes de repos, fermez votre logiciel de messagerie, rangez votre desk, etc.  / Dormez assez de temps ! On ne vous dira jamais assez, mais c'est une des bases pour être bien au niveau personnel ainsi qu'au niveau professionnel. 

Exercice : pour définir ses priorités sur 10 ans. Prenez une feuille de papier et notez les résultats que vous aimeriez avoir acquis au bout de 10 ans, personnellement et professionnellement. Notez les résultats que vous aimeriez avoir acquis au bout de 10 ans, pour votre 3 sphères, physique, émotionnelle et logique; et où vous en serez financièrement et dans le travail.

C'est fait? Définissez maintenant vos priorités pour arriver à ces résultats.    

Exercice : maintenant que vous avez définissez quelques priorité dans votre vie, choisissez en une seule (pour débuter) pour votre succès personnel et une seule pour votre succès professionnel. Pour votre succès personnel, c'est certainement une chose qui peut vous amener à avoir le plus de joie, le plus de bien-être, quelques chose qui a vraiment du sens pour vous.

Vous avez choisi? Très bien, maintenant planifier comment vous aller nettoyer votre "zone de travail" pour vous préparer à avoir du succès dans ces 2 activités le jour suivant.

Exemple : dans votre rituel personnel de succès, ranger votre bouteille d'eau toujours au même endroit, ranger votre livre toujours au même endroit, etc.  

  • Arrivé à ce niveau de conscience, il est temps maintenant pour vous d'arrêter de vous concentrer sur les choses que vous ne voulez pas faire, sur les choses que vous ne voulez pas pour vous. Au lieu de ça, concentrez-vous sur ce que vous avez à faire de bien.

Exemple : si vous avez mangé de la malbouffe et que vous vous dîtes : "ah, je ne devrais plus faire ça", laissez tomber et revenez naturellement dans votre routine. Vous verrez qu'avec du temps ce genre de mauvaises habitudes s'amenuisera.

 

SEMAINE 9: The higher game of productivity. 

Il y a 3 importants concepts pour préparer un contexte ou un environnement qui nous permettent d'être le plus productif et d'avoir le plus d'activité. 

  • Le premier concept est "l'inevitability thinking" qui relève tout d'abord de la détermination des objectifs (imaginer des résultats positifs au lieu de se concentrer sur ce qu'on essaie d'éviter, se conditionner à penser qu'on a déjà atteint le résultat escompté, etc.) et de la résolution des problèmes.

Mais "l'inevitability thinking", c'est aussi se créer les conditions qui vont faire que le succès sera inévitable.

Exemple : vous avez décidé de faire du sport tous les jours, il vous faut trouver un partenaire que vous irez chercher du lundi au vendredi à 19h pour aller à la salle de sport. Si un jour vous n'y allez pas, vous devrez lui donner 20€. Cela vous obligera à y aller tous les jours. 

Autre exemple : beaucoup de chefs d'entreprise font l'annonce de la sortie future d'un nouveau produit lors d'un séminaire important. Cela les oblige à respecter leurs délais. 

Exercice : à quoi voudriez-vous être arrivé dans 50 ans? Vous pouvez même vous imaginer à vos propres funérailles. Vos proches, un par un, passent devant vous et se souviennent de ce que vous avez accomplis.

Une fois que vous avez visualisé cette situation, demandez-vous à quoi voudriez-vous être arrivé dans 1 an. Quel serait le résultat réaliste que vous aurez dans un an? Peut-être voudriez-vous avoir doublé votre chiffre d'affaires ou peut-être voudriez-vous avoir construit une relation stable avec quelqu'un?

Lorsque vous aurez visualisé ce que vous serez dans un an, demandez-vous ce que vous aurez accompli dans 90 jours. 

C'est fait? Très bien. Vous avez visualisé ce que vous serez à 3 moments différents de votre vie. Demandez-vous maintenant quelle est la chose primordiale pour atteindre ces différents niveaux que vous pouvez commencer à faire immédiatement.

Dès que vous avez la réponse, demandez-vous quelles sont les conditions à mettre en place pour que vous fassiez à coup sûr cette chose primordiale. Vous pouvez demander de l'aide à un ami qui vous supervisera, vous pouvez vous infliger une pénalité si vous ne faîtes pas ce que vous devez faire, vous pouvez créer un mastermind group (cerveau collectif) qui vous poussera à faire ce que vous devez faire, vous pouvez avoir un coach personnel, etc. 

  • Le deuxième concept est d'arriver à voir et à créer sa journée idéale.

Il vous faut tout d'abord avec une vision globale de ce à quoi vous voulez arriver dans 10, 20, 30 ans, etc.  Réfléchissez à quels sont vos objectifs sur le long terme. Puis, par exemple, si vous vous êtes vu patron d'une grande entreprise dans 10 ans, imaginez ce que vous devrez faire dans 5 ans pour y arriver. Puis, pour arriver à ce que vous ferez dans 5 ans, imaginez ce que vous devrez faire dans 1 an, etc. A partir d'une image de vous à très long terme la plus précise possible, vous allez, au fur et à mesure, dé-zoomer jusqu'à ce que vous arriviez à ce que vous devrez faire tous les jours pour servir vos objectifs à très long terme.

Une fois que vous avez définis ce que vous devrez faire chaque jour pour atteindre vos objectifs à très long terme, détaillez votre journée. Que devrez-vous faire le matin? Que devrez-vous faire l'après-midi? Quelles sont les relations que vous devrez vous créer? Etc.

Lorsque vous aurez une image claire et précise de votre journée-type, vous utiliserez "l'inevitability thinking" pour créer les conditions qui vous pousseront inéluctablement au niveau supérieur. 

C'est un peu comme un puzzle que vous mettez en place. Bien évidemment, au bout de 90 jours, vous aurez de nouvelles données en votre possession, vous pourrez jeter cet ancien puzzle pour en créer un nouveau, et ainsi de suite.  

Exercice : prenez une feuille de papier. Ecrivez les détails de votre journée idéale. Ecrivez ce que vous devez faire et ajoutez quelque chose qui vous fasse plaisir, comme un hobbie ou passer du temps avec quelqu'un que vous aimez, etc.

N'oubliez pas d'inclure des activités pour vos 3 sphères mentales, physique (les exercices du rituel matinal), émotionnelle (avoir des relations sociales) et logique (lire, regarder un documentaire, etc.)

N'oublier pas de planifier votre temps et les situations pour que vous puissiez être concentré sur votre activité la plus importante.

Il est souvent plus intéressant de mettre à la suite des activités mettant en œuvre des sphères différentes (faire quelque chose pour le physique, puis faire quelque chose pour l'émotionnel, puis faire quelque chose pour la logique, etc.)

Tous les 90 jours vous pourrez aussi remodeler votre journée idéale. 

  • Le troisième concept est de préparer son environnement physique idéal pour être un maximum créatif et productif.

Votre environnement physique de travail doit être adéquat. Il est recommandé, si vous le pouvez, de travailler debout. A défaut, achetez-vous la meilleure chaise possible pour travailler. Dans tous les cas, faîtes en sorte de travailler dans la meilleure posture possible.

Si vous travaillez sur ordinateur, achetez-vous un clavier ergonomique et un grand écran pour avoir plus d'espace sur votre bureau pour le "multitasking" éclairé, etc.

  • Vous pouvez aussi faire en sorte d'avoir des protections contre les distractions et les interruptions. Votre téléphone doit pouvoir se mettre hors ligne facilement. Fermez votre logiciel de messagerie, etc. 

Exercice : prenez une feuille de papier et écrivez une liste de choses dont vous avez besoin maintenant pour vous créer l'environnement le plus propice à la créativité et à la productivité.

Ecrivez les choses que vous devez acquérir ou modifier pour avoir un environnement physique de travail adéquat et pour vous protéger des distractions et des interruptions.

 

SEMAINE 10 : Alignment 

  • Exercice : Prenez une feuille de papier et dessinez une ligne pour la partager en 2 verticalement. Sur le côté gauche, écrivez les 5 choses les plus importantes pour vous dans votre vie. Sur le côté droit, écrivez les 5 activités que vous faîtes le plus souvent. Ça peut être n'importe quoi : travailler dur, s'inquiéter, voyager, etc. 

C'est fait? Très bien. Regardez maintenant vos 2 listes et observez l'équilibre entre vos 2 listes. Vous verrez probablement que les choses que vous faîtes le plus dans votre vie ne sont pas les choses qui sont les plus importantes pour vous ou qu'elles ne sont pas connectées, etc.

Prenez conscience des choses que vous devez faire pour vous. 

  • Boucle ouverte : tout ce qui, parce que nous n'avons pas résolu un problème, gaspille notre énergie, nous stresse, nous empêche d'être en harmonie, nous inquiète, nous rend triste, etc. 

Exercice : Faîtes une liste des 3 à 5 boucles ouvertes de votre vie. Ensuite, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour fermer ces boucles. Par exemple : si vous êtes resté fâché avec une personne, reprendre contact avec celle-ci pour vous réconcilier ou juste mettre un terme à la relation. 

  • Nous pourrions dire que nous n'avons pas une personnalité mais des personnalités. Mais nous n'avons cependant pas toujours conscience de quand une partie de nous prend le dessus.

Nous avons aussi 2 parties de nous qui prévalent sur les autres : la partie de nous qui veut rester dans notre ZDC, qui veut que nous fassions ce que nous avons toujours fait; et la partie de nous qui veut prendre des risques, qui veut changer les choses et essayer quelque chose de nouveau. 

Exercice : cet exercice peut vous paraître bizarre mais faîtes-le sans jugement, il est réellement important.

Fermez les yeux et tendez vos mains, paumes ouvertes, devant vous. Imaginez que se trouve dans votre main gauche, la partie qui veut que vous restiez dans votre ZDC. Essayez de définir la forme, la couleur, la texture, la température et le mouvement de cette partie de vous dans votre main.

Faîtes la même chose avec la main droite qui tiens la partie de vous qui veut changer les choses. 

Ensuite rapprochez lentement vos mains ensemble, jusqu'à ce que ces 2 parties se mélangent. Ramenez ce mélange jusqu'à votre poitrine et poussez-le dans votre poitrine. Sentez ce mélange couler en vous, et notez que ces 2 parties, qui ne font qu'un mélange maintenant, ont toute deux de bonnes intentions envers vous. Elles peuvent s'entraider mutuellement si vous faîtes toujours en sorte de maintenir l'équilibre entre elles.

 

SEMAINE 11 : Renewal 

  • Notre corps, nos émotions, notre esprit ont des systèmes naturels intrinsèques qui se renouvellent eux-mêmes mais ce n'est pas quelque chose que nous pouvons influencer consciemment. Mais il y a deux choses que nous pouvons faire :
  1. Arrêter de faire des choses qui empêchent notre corps, nos émotions et notre esprit de se renouveler.
  2. Donner à notre corps, nos émotions et notre esprit, les éléments basiques dont ils ont besoin pour se régénérer eux-mêmes. 

Plusieurs cycles ou systèmes permettent de créer les éléments basiques pour se/nous régénérer : le repos, le système digestif, le système respiratoire, le système musculaire, le système immunitaire, le système émotionnel. 

  • Le repos. Il y a 2 concepts limiteurs importants :
  1. L'anxiété due au repos. Nous ressentons de l'anxiété à l'idée même de penser au repos (je n'ai pas le temps de me reposer durant la journée / je ne peux pas me prendre un week-end complet / pas le temps pour des vacances en ce moment).
  2. La résistance due au repos. Au niveau physique aussi, nous essayons de nous relaxer mais nos muscles font de la résistance et ne se relâchent pas. 

Il est très important de :

  1. Faire des "breaks" réguliers durant la journée.
  2. Prendre un ou idéalement 2 jours de repos durant la semaine.
  3. Prendre une semaine de repos tous les trimestres (si on peut évidemment). 
  • Le système digestif. C'est lui qui convertit la nourriture en énergie. Quelques astuces pour le respecter :
  1. Lorsque vous mangez, mâchez votre nourriture entre 20 à 30 fois car c'est là que la digestion commence, mais surtout ça aide votre corps à comprendre quel type de nourriture va être ingurgité. 
  2. Prenez des petits repas (300 à 400 kcal) plusieurs fois par jour (par exemple tous les 2h30) au lieu de 3 grands repas. Et surtout ne pas grignoter entre ces repas.
  3. Ne buvez pas pendant que vous mangez.  
  • Le système respiratoire. Quelques astuces pour le respecter :
  1. Respirer plus profondément par le ventre.
  2. De temps à autre, prendre consciemment 5 à 10 grandes respirations. 
  • Le système musculaire. Quelques astuces pour le respecter :
  1. Bouger son corps consciemment 30 à 60 min par jour.
  2. Faire des exercices aérobiques et du stretching 20 à 30 min par jour. 
  • Le système immunitaire et le système lymphatique. Quelques astuces pour les respecter :
  1. Le système lymphatique n'a pas de pompe comme le cœur, il répond au mouvement. Il est donc important de bouger son corps durant la journée.
  2. Avoir assez de repos, manger équilibré. 
  • Le système émotionnel. Quand les émotions sont très fortes, des substances chimiques très addictives sont libérées. C'est pour ça que beaucoup de personnes sont accrocs à certaines émotions négatives.  Ce n'est pas bon pour notre corps car cela taxe notre système émotionnel. Il faut faire l'effort de se rendre compte consciemment quand nous sommes en train d'avoir une émotion négative, de la rationaliser, de l'accepter, puis de l'arrêter mais sans la bloquer.

C'est très important car ce genre d'émotions négatives nous blessent de 3 manières différentes : elles blessent notre système émotionnel, elles provoquent une habitude malsaine, elles créent en nous un paradigme pour voir le monde et tout ce qui nous entourent de manière négative.

Quelques astuces pour respecter le système émotionnel :

  1. Faire des choses qui vont faire que vous vous sentez bien.
  2. Se sociabiliser.
  3. Aider les autres à se sentir mieux.

Exercice : prenez 2 feuilles de papier. Faîtes 3 listes de choses à faire pour ne plus être stressé au niveau physique (exemple : dormir 9h, arrêter de fumer, etc.), au niveau émotionnel (exemple : mettre un terme à une relation stressante avec quelqu'un, arrêter de se comparer aux autres, etc.), au niveau intellectuel (exemple : se libérer d'une chose qui nous inquiète, les boucles ouvertes, etc.)

C'est fait? Très bien, maintenant faîtes une liste de chose à faire pour avoir le maximum d'éléments basiques pour que votre corps (exemple : nourriture, exercices, sommeil, etc.), vos émotions (exemple : vous rapprocher de quelqu'un, etc.) et votre esprit (exemple : se faire des trips à la campagne, de la méditation, etc.) se régénèrent eux-mêmes. Notez 5 choses à faire pour le corps, pour les émotions, et pour votre esprit.

Une fois que ces 6 listes sont finies. Prenez 2 ou 3 choses de chaque liste et assurez-vous de les faire : créer un rituel autour d'elles, faîtes-vous aider pour les appliquer, etc. Mais il est temps d'expulser le stress hors de votre système.

 

SEMAINE 12 : Your personal transformation 

  • Nous devons nous rendre compte si nous voyons notre futur comme le prolongement de notre passé et votre notre futur comme un feuille de papier vierge; mais aussi nous rendre compte qu'essayer d'éviter quelque chose, c'est lui donner de l'énergie. "Ce à quoi vous résistez, persiste" (Carl Gustav Jung). Exemple : beaucoup de personnes qui veulent arrêter de fumer n'y arrivent pas car elles sont trop concentrer sur le fait d'arrêter. 
  • Il faut également savoir se créer de l'optimisme même quand vous êtes dans une situation désagréable. L'optimisme et la joie peuvent venir de la comparaison. 

Quelques astuces :

  1. Il est très facile de vous sentir mal : il suffit de penser aux personnes qui vivent dans de meilleures conditions que vous et de se concentrer sur ce qui ne pas va chez vous. Il faut donc arrêter de se comparer à ceux qui vivent mieux que vous, qui ont plus de choses, etc. Il est préférable de se concentrer sur toutes les bonnes choses que vous avez, et penser à ceux qui vivent dans de plus mauvaises conditions que vous. 
  2. Se rendre compte de tout le chemin parcouru, plutôt que d'être obnubilé par le chemin qu'il vous reste à parcourir. Il est très important de ne pas se concentrer sur le passé pour ne pas avoir tendance à le répéter mais celui-ci peut vous permettre de vous rendre compte des progrès effectués.
  3. Trouver un mentor qui a réussi dans ce que vous voulez réussir. Pourquoi? Parce que vous aurez tendance à apprendre par association juste en le regardant mais également parce qu'un mentor peut voir la version 2.0 de vous que vous ne pouvez pas encore voir. Il est même préférable d'avoir un mentor physique (exemple : un ami qui a l'habitude de faire le sport que vous commencez), un mentor émotionnel (exemple : un psychothérapeute) et un mentor intellectuel (exemple : quelqu'un qui va vous apprendre une spécialité). 

Exercice 1 : prenez une feuille de papier et écrivez tout ce que vous avez vécu dans votre passé qui s'insinue négativement dans votre futur. Tout ce qui vous est arrivé et que vous reproduisez. Exemple : "Je suis habitué à manger de la malbouffe depuis longtemps et je continue", des conflits avec des personnes, de la flemmardise, etc.

Une fois que cela est fait, faîtes une liste de toutes les choses à lesquelles vous résistez dans votre vie, tout ce que vous voulez éviter, etc.

Ecrivez 3 à 5 choses par liste et remarquez comment vous vous sentez quand vous écrivez toutes ces choses négatives. 

Exercice 2 : ensuite, reprenez une feuille de papier et écrivez toutes le formes de comparaison négatives que vous pouvez faire dans votre vie. Exemple : untel a toujours plus d'argent que moi, il a un plus beau corps, etc.

Une fois que cela est fait, faîtes une liste de toutes les choses dans lesquelles vous avez fait des progrès au cours des dernières années.

Ecrivez 3 à 5 choses par liste et remarquez comment vous vous sentez quand vous écrivez toutes ces choses négatives puis positives. 

Exercice 3 : dans quel domaine avez-vous le plus besoin d'avoir un mentor? Dans le domaine physique, émotionnel, intellectuel ou spirituel?

Prenez une feuille de papier et faîtes une liste de toutes les choses dans lesquelles il serait bénéfique pour vous d'avoir un mentor. Quand vous avez fini, choisissez consciemment la chose où vous avez le plus besoin d'avoir un mentor. 

Ces exercices sont à répéter souvent jusqu'à ce que vous ayez atteint le niveau que vous souhaitez obtenir. 

Dernier exercice : prenez une feuille de papier, pliez la en 2 verticalement et divisez-la en 4 sections.  Ecrivez, dans la partie gauche, les noms de 3 personnes que vous détestez, qui vous dégoutent ou juste vous déplaît. Puis, dans la case en dessous, écrivez les noms de 3 personnes qui vous inspirent, que vous trouvez admirables, etc. Dépliez la feuille et dans la partie droite, écrivez le défaut le plus important de chacune de ces personnes que vous n'aimez pas, ce qui fait que vous les haïssez, etc. Faîtes la même chose pour la qualité que vous respectez le plus chez les personnes que vous aimez.

Maintenant, repliez la feuille en deux pour ne plus voir que la partie droite (avec les qualités et les défauts, etc.). Les 3 défauts que vous détestez le plus sont en général les 3 défauts que vous détestez le plus chez vous, de même pour les qualités. Il est donc important pour vous de reconnaître et d'intégrer ce côté obscur que vous possédez pour en faire ressortir un impact positif. Il est également important de reconnaître les qualités que vous possédez pour réussir à les cultiver au mieux. 

psycho développement

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

contact@pierrehomagic.com

+33661621053

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site