Bernard Bilis sur la question des tarifs pratiqués par un magicien

Alors cette vidéo devrait être vu par tout le monde (même si elle date, les problèmes ne font que s'accentuer). Car, comme beaucoup de magiciens, on me demande souvent ce que sont mes tarifs, et beaucoup ne s'imaginent pas les absurdités qu'il peut y avoir concernant les prix pratiqués dans ce métier (black, concurrence déloyale, etc.). Et cette vidéo est une bonne entrée en matière...

Si vous voulez avoir plus de renseignements, j'ai mis à la suite de la vidéo, la réponse de Peter Din (ancien président FFAP) sur le sujet (l'article est tiré de Virtualmagie).

Après, quelques recherches sur le net devraient vous convaincre de l'urgence d'informer le grand public sur les problèmes liés à la concurrence déloyale pour les intermittents.

  

Réponse de Peter Din concernant les tarifs en magie : 

"Combien coûte un magicien ?

Je vais essayer d’amener un éclairage différent à une question épineuse. Il est vrai que les disparités entre les tarifs annoncés et réellement pratiqués sont souvent énormes, mais là n’est pas la question.

En fait, il faut rester logique et connaître certaines règles.

Déjà, il n’y a pas de magicien amateurs et de magiciens professionnels, lorsque l’on parle de cachet, car sur ce plan, c’est la loi qui fait foi. Et dans le cas d’un artiste amateur, qui se fait payer pour faire un spectacle (quel que soit le spectacle) il devient aux yeux de la législation : professionnel. Donc, adieu la guerre entre pro, amateur et semi-pro tout le monde dans le même panier.

Ensuite, il y a le talent, les références, l'image que l'on a de son propre travail, en clair à combien s'estime-t-on ?

Dans plusieurs articles sur le web on parle de cachet à 150 €. Mais demander 150 € pour un spectacle peut être normal pour certains artistes qui estiment ne pas valoir plus cher.

Et de la même façon un organisateur peut très bien estimer que l’image de sa soirée ne mérite pas plus que ce prix.

Pas de problème donc, sauf si les 150 € vont tranquillement se blottir dans la poche de l’artiste, sans se retrouver amputé des charges obligatoires, car dans ce cas il ne s’agit pas de casser les prix, mais de tricher et de faire un peu de la concurrence déloyale. Mais je ne reviendrai pas sur l’éternel et insoluble problème du travail au noir, sport national et international d’ailleurs.

Je trouve personnellement normal et cela n’engage que moi, qu’un magicien décide pour un soir de devenir professionnel et fasse payer son art.

Il y a quoi qu’on dise du travail pour tout le monde et cela ne fait de tort à personne si les règles sont respectées.

Pourquoi, car il s’agit ne de pas donner à des employeurs l’impression, qu’il existe des artistes à deux vitesses, ceux que l’on peut payer sous le manteau et les autres. Il est très désagréable pour un magicien ayant choisi de vivre pleinement de son métier, de se trouver en concurrence avec un magicien occasionnel et de perdre une opportunité de travail, non pas parce que son numéro est moins bon, mais parce qu’il est trop cher du montant de ses charges.

Je ne tiens pas à faire pleurer dans les chaumières, mais n’oublions pas que certains pros ont désormais l’obligation de casser leurs propres prix, car ils ne peuvent plus lutter et vivre de leur métier à cause du concurrence d’occasionnels trop agressive. Ce n’est pas le cas pour les artistes au sommet de leur art, et qui généralement gravitent dans des circuits non menacés, mais j’ai vu des professionnels ne pas pouvoir lutter contre des publicités luxueuses éditées par des occasionnels, ayant la possibilité d’investir des sommes d’argent très importantes dans leurs campagnes publicitaires de par leurs revenus parallèles.

Mais si chacun, joue avec les mêmes règles, paie les même charges et obtient son engagement sur la seul force de son talent, il n’y a rien redire.

Il existe des montants de salaire minimum pour les métiers du spectacle, ils peuvent dans certains cas servir de garde-fou.

Le salaire brut ne peut légalement être inférieur au SMIC horaire X 12 soit 103.56 € au 1er mai 2008 ce qui représente un net de 80,75 € et un coût total pour l’employeur de 157,50 € c’est le minimum que la loi autorise nous sommes donc supérieur au 150 € dont on parlait tout à l’heure.

Je ne connais pas de magicien digne de ce nom qui accepterait ces conditions bien entendu, mais vous remarquerez que le montant du net est presque la moitié du coût total. Je vous conseille donc de partir sur cette base. Si vous estimé que votre numéro vaut 150 € net dans votre poche, vous demanderez entre 290 € et 300 € à votre employeur, il faut savoir que de par les plafonds de la sécurité sociale, plus le salaire est haut plus ce pourcentage baisse (jamais en dessous de 43%) ainsi pour un salaire logique de base de 300 € net pour un magicien moyen présentant un numéro dans le cadre d’une société ou d’un CE, le salaire demandé devra être de l’ordre de 560 à 570 € au total.

Pour un pro reconnu, les tarifs sont généralement beaucoup plus haut, mais là encore, chacun fait comme il veut.

Mais attention n’oubliez pas que seules les personnes possédant une licence d’entrepreneur de spectacle, un numéro SIRET

Et un code APE spécifique... ont le droit de facturer des artistes.

Les notes d’honoraires sont strictement interdites dans le domaine du spectacle, même pour les « occasionnels ».

Si vous ne travaillez pas avec un organisme possédant le droit de facturer des artistes, vous devez impérativement recourir au service du guichet unique, vous trouverez les renseignements à l’adresse http://www.guso.com.fr/.

Voilà je pense avoir été clair et constructif. Bonne saison de spectacle à tous. Et n’hésitez pas à me contacter. Avant de choisir la voie aventureuse du spectacle il y a maintenant 30 ans, j’ai été comptable fiscaliste, spécialisé en gestion des entreprises de spectacles et je suis à votre disposition pour toutes informations.

Ensemble nous avons les moyens de faire que la magie devienne une passion, un métier, un passe-temps sérieux et serein. N’oublions pas que les employeurs encourageront toujours les artistes à faire les prix les plus bas, c’est leur intérêt, est-ce bien le vôtre ?"

PETER DIN 

magie culture

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

contact@pierrehomagic.com

+33661621053

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site