electro

Le Songe d'une nuit d'été par David Gauchard (Musique : Robert le Magnifique)

"Adepte de nouvelles technologies telle la Wii qu'il s'amuse à détourner, David Gauchard, metteur en scène et son équipe, se mettent au défi de rendre vivant sur scène l'univers féerique et magique du Songe d'une nuit d'été. Il clôture ainsi de façon festive une trilogie autour de Shakespeare, entamée avec Hamlet et Richard III, déjà présentés à l'Hexagone. 
La quête de sens, de sensible, reste toujours le moteur de l'invention chez cet artiste convoquant théâtre, musique et nouvelles technologies."

La musique est réalisée par Thomas Poli & Robert le Magnifique. Ce dernier avait déjà signé celle d'Hamlet (et d'ailleurs la musique "Le Spectre" est a découvrir d'urgence !).

Voici également  quelques musiques d'Hamlet (dont "Le Spectre") : 

Lire la suite

Mike Tompkins, le nouveau champion du beatbox

Voici de quoi renouveller la sphère du beatbox. Mike Tompkins y débarque pour créer de nouveaux remix, rien que par la voix et la bouche.

Voici un remix de Skrillex et Santigold, Disparate youth :

Et d'autres vidéos : 

Lire la suite

Remix beatbox de Pulp Fiction par Pogo

Un super remontage de Pogo du film Pulp Fiction de Tarantino pour en faire un beatbox de 4 minutes. Le résultat est impressionnant. 

Voici donc Lead Breakfast "Pulp Fiction Remix".

La musique d'Igor Boxx et le siège de Wroclaw par l'Armée rouge

Le Polonais Igor Pudlo jadis au sein du tandem Skalpel fut, en 2004, l'une des plus intéressantes découvertes electro jazz (Skalpel - Wikipedia).

Pour son premier LP solo sous l'alias Igor Boxx, le compositeur revient à ses racines, à sa naissance au milieu des années 60 à Wroclaw (Breslau en allemand).

Wroclaw est une ville de Silésie ayant changé cinq fois de nationalité, théâtre en 1945 d'un siège de trois mois par l'Armée rouge (Adolf Hitler avait décidé d'en faire un ultime rempart), où plus de quarante mille civils trouvèrent la mort, thème principal de cet album-concept. 

Perso, je surkiffe. 

Lire la suite

Non, le hardcore ce n'est pas que du bruit !

Voilà qui devrait adoucir (ce n'est peut-être pas le bon terme Clin d'œil) le point de vue de certains...

Combien de fois j'ai entendu : "le hardcore, c'est que du bruit, c'est pas de la musique"...

J'ai toujours pensé que s'opposer radicalement à un courant artistique, c'était la plupart du temps, faire preuve d'un manque de culture dans le dit courant.

Car même si le hardcore est très loin d'être easy listening, cette une musique qui peut faire preuve de beaucoup de qualités et d'originalité (si,si). J'ai souvenir de beaucoup de morceaux qui n'avaient rien à envier aux grands compositeurs de musique contemporaine tels que Steve Reich (mais ça n'engage que moi).

Alors quand Manu le Malin et Torgull (Bloc 46 crew) se sont associés avec René Koering (directeur de l'orchestre national de Montpellier) pour créer l'oeuvre Hier, aujourd'hui et demain (les 2 Djs et 90 musiciens dans une oeuvre hardcore-expérimental-downtempo), forcément ça m'a bien fait plaisir ! 

L'oeuvre est même passée en direct, le 4 août 2000, sur France Inter (Megalol, comment je jubilais à l'époque).

Histoire de ne pas faire de redîte, voici le lien de l'article de Liberation sur l'oeuvre : ici.

Et bien sûr, voici la vidéo de l'oeuvre dans son intégralité. Bon, préparez-vous mentalement quand même, on est loin de la Star Ac' :

Lire la suite

contact@pierrehomagic.com

+33661621053

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site